Facebook Favorites LinkedIn

Joel Gentric : « J’essaye de transmettre la magie d’écrire »

Ancien professeur de Français, bloggeur littéraire, écrivain, et animateur d’un atelier d’écriture à Lorient (voir Article de Bérangère) … Joel Gentric est un vrai mordu de livres ! C’est tout sourire et un écrit à la main qu’il nous reçoit au repaire de l’association La compagnie du Rouho . Rencontre avec ce passionné des belles-lettres.

 

Comment décririez-vous votre production littéraire ?

« J’ai commencé à écrire car j’avais des choses à dire, tout simplement. Mais je n’ai pas voulu passer par un éditeur, j’ai préféré mettre mes textes en libre accès sur internet, pour que tout le monde puisse en profiter ! C’est un très bon moyen de transmettre un message humanitaire. Tous les soirs, aux alentours de minuit, je poste sur mon blog une « pensée du jour » en lien avec l’actualité. J’ai aussi mis en ligne un roman « Mademoiselle », l’histoire d’un écrivain qui est suivi par un psychanalyste. Ne pas passer par un éditeur permet aussi de contourner un écrémage et de publier un texte brut, immédiatement saisissable, qui serait directement le fruit de l’auteur. »

Pourquoi avoir lancé votre atelier d’écriture il y a 7 ans ?

« Les ateliers d’écriture ne sont pas nombreux dans la région ! J’ai voulu combiner le statut d’écrivain et de pédagogue en essayant de transmettre la magie d’écrire. L’écriture est une activité solitaire, les ateliers permettent donc une confrontation avec l’autre, une rencontre, un échange. Le but n’est pas que d’aiguiser sa plume mais aussi de travailler à rendre l’œuvre lisible, et c’est grâce aux autres que l’on atteint cet objectif ! Dans l’atelier je ne suis qu’un générateur d’idées, je stimule la créativité des participants, je leur donne envie de composer en les confrontant à des chefs d’œuvres littéraires… de Dumbo à Baudelaire !

Pensez-vous que votre atelier d’écriture pourrait être intéressant pour de futurs éditeurs ?

« Bien sûr ! Il est toujours intéressant d’être au plus près du processus créatif, d’assister à la réalisation d’objets concrets. Bien souvent on a une idée de livre en tête, il faut juste lui donner plus de place, et c’est à l’atelier que certains arrivent à la concrétiser, qu’on parvient à achever son projet, à affronter le regard des autres. L’atelier est aussi un lieu de découverte, on peut être sensibilisé à des lieux, des personnes, des auteurs, auxquels nous ne sommes pas habitués. Par exemple l’année dernière nous avons réalisé un ensemble d’écrits sur la Cour de Versailles, en mêlant des compositions de participants avec un extrait de Marie-Antoinette de Stephan Zweig. L’atelier peut ainsi forger un esprit critique par la connaissance d’œuvres originales, ce qui peut être indéniablement utile à de futurs éditeurs !

Joël en pleine lecture...

Joël en pleine lecture…

Post Tags:

Les commentaires sont fermés.