Facebook Favorites LinkedIn

L’atelier d’écriture de l’association « La compagnie du Rouho » à Lorient

Cette semaine, nous sommes allées découvrir un atelier d’écriture se déroulant à Lorient même, tous les lundis soirs de 18h30 à 20h30. L’animateur de l’atelier, Joël Gentric (voir article d’Aurane), nous accueille dans ses locaux.

L’atelier existe depuis 2008 et appartient de manière plus large à une association, la compagnie du rouho, dont Joël est le président. Toute personne est la bienvenue pour participer à cet atelier, qu’il s’agisse de débutants qui souhaitent découvrir comme de confirmés déjà aguerris à la pratique de l’écriture. Cet atelier est avant tout une activité de loisir, il peut aussi s’agir d’aide à la rédaction d’ouvrages qui se destinent à être publiés, mais cette pratique est beaucoup plus rare. Peu des productions de cet atelier sont donc publiées. Toutefois, si la personne qui écrit le souhaite, Joël Gentric peut réunir ses textes en un corpus imprimé qu’elle pourra par la suite conserver et distribuer éventuellement à son entourage proche. Il faut savoir également que l’activité est payante, mais il s’agit d’une somme dérisoire (20€ par mois) et il est possible de venir participer à une séance d’essai gratuite.

Nous avons d’ailleurs suivi le déroulement type d’une séance. L’atelier débute par la lecture d’un livre choisi par l’animateur lui même. Dans notre cas il s’agissait de Jonathan Livingston, Le goéland de Richard Bach. Joël propose ensuite une douzaine de sujets d’inspiration aux participants issus de passages du livre qu’il a lu. Après un échange oral entre les participants, ceux-ci réfléchissent à leur propre sujet et débute alors la phase d’écriture ! Joël Gentric est catégorique en ce qui concerne l’action d’écrire en elle-même : « le participant doit être dans une ambiance de concentration et de silence afin qu’il puisse entrer dans son univers et écrire. L’action d’écrire revêt une dimension « sacrée » à cet instant ».

Au bout d’une heure et quart d’écriture dans un silence total (si ce n’est le grattement des mines de crayons contre le papier), le texte est relu et corrigé par Joël puis les adhérents, à tour de rôle, interprètent leur texte à voix haute. L’atelier d’écriture s’improvise « troupe de théâtre » le temps de la lecture des productions de la soirée. Enfin un débat a lieu et chacun donne son avis sur ce qu’il a entendu, puis la séance est levée.

A la fin de la séance j’ai questionné une participante, Anna, sur les motivations qui l’ont poussé à adhérer à cet atelier d’écriture. Elle m’a éclairé sur ce point : il s’agit pour elle d’un moyen d’être régulière dans son action d’écrire, c’est une sorte de rendez-vous qu’elle attend chaque semaine qui lui permet de s’exprimer sur sa passion, l’écriture. L’atelier est également un générateur d’idées. Elle parle enfin de la satisfaction à chaque fin de séance d’avoir produit un texte concret qui provient directement de son imagination et qui a pris forme sur le papier.

FullSizeRender

Si cet atelier d’écriture vous intéresse, n’hésitez pas à venir faire un tour, Joël vous accueillera à bras ouverts et vous fera découvrir son domaine qui, sans conteste, affinera vos talents d’écrivain amateur.

Site Internet de l’association pour plus de renseignements ici.

Post Tags:

Les commentaires sont fermés.